Épisode 6. Maud

Ce temps c’est un temps d’introspection finalement pour tout le monde il y en a pour qui c’est moins habituel moi je vis seule j’ai l’habitude de la solitude ca ne me pose pas de problème mais la ca commence à devenir… et au bout d’un moment tu te rends compte que ta besoin des autres !

Prénom
Maud
Occupation
Bibliothécaire
Commune
Moulis
Habite en Ariège depuis
2016
Petite bio

Trappes, Cognac, Bordeaux, Paris, Bordeaux, le Couserans Libraire, secrétaire médicale, bibliothécaire. PJ Harvey, Dominique A, Depeche Mode, Bruce Springsteen.

Cette conversation a été enregistrée en Chez Maud, à Moulis le 13 décembre 2020 à 14h30.

Extraits de la conversation

Cette année j’ai été de frustrations en frustration. La frustration normalement je gère mais là ça commence à être un petit peu long. Donc voilà ce qui m’a manqué le plus, ce sont mes amis en fait.

Je suis très en colère parce que je trouve qu’il y a des incohérences totales et là au mois de novembre, décembre c’est encore plus préoccupant moi ça m’inquiète. Je vois que la misère sociale va exploser et que surtout les étudiants c’est une catastrophe. Les seuls à ne pas être concernés et ça fait partie des ces décisions gouvernementales que je trouve aberrantes, qui me mettent très en colère et ma frustration est là.

On a essayé de communiquer avec les lecteurs via le numérique mais ce n’est pas satisfaisant parce que tout le monde n’a pas internet et ce sont des personnes qui n’ont pas accès à internet.

Moi je me suis permis de réfléchir à un peu plus grand sur mon métier, à ce que c’est d’être bibliothécaire en temps de pandémie.

La bibliothèque est un lieu de socialisation et avec cette pandémie on n’a pas pu. Pour après et pour maintenant je voudrais faire encore plus, faire du lien, mettre en partenariat avec des associations type secours populaire restos du cœur. Ça va être ça la suite. Il faut que les gens comprennent que les bibliothèques c’est un lieu où ils peuvent souffler on ne leur demande rien en fait pas de carte d’identité, on ne compte pas combien de temps ils restent ils peuvent rester au chaud le problème c’est qu’il faut qu’ils viennent.

ça n’a fait que continuer ce qui était déjà en place avec les voisins d’en face
ma vie n’a pas tellement changé, je n’ai pas changé d’habitudes d’achat parce que je fais déjà du local j’achète très peu sur internet voir pas du tout.

ce qui m’a aidé et m’aide encore c’est ce sentiment de bienveillance qui existe au sein de ce groupe d’amis, avec des professionnels avec qui j’ai pu discuter, parler, même virtuellement et je pense qu’on a besoin de ça et c’est quelque chose que je voudrais transmettre en fait

Ce temps c’est un temps d’introspection finalement pour tout le monde
il y en a pour qui c’est moins habituel moi je vis seule j’ai l’habitude de la solitude ca ne me pose pas de problème mais la ca commence à devenir…
et au bout d’un moment tu te rends compte que ta besoin des autres !