Épisode 3. Pauline

“Pendant le premier confinement avec ma sœur, on a pris un rythme quotidien qui était très agréable. On se réveillait tranquillement, on faisait ce qu’on avait à faire, on mangeait à midi toutes les deux ensemble. Le soir on regardait un épisode. On se faisait des séances de muscu certains jours. On avait créé notre vie dans son studio. C’était très très agréable.”

Prénom
Pauline
Nom
Piétri
Occupation
Designuese produits expérimentale
Commune
Encourtiech
Habite en Ariège depuis
Je suis née en Ariège
Petite bio

Je suis designeuse produits expérimentales. Au travers d’un quotidien rythmé d’observations, inconsciemment j’archive mes inspirations dans une série de croquis et photographies créant mon vocabulaire plastique et formel : matières, couleurs, transparences, reflets, ombres et lumières. À la main je sculpte, travaille, expérimente un ou plusieurs matériaux (bruts, industriels, recomposés, ré-utilisés). Ma sensibilité artistique guide mes recherches vers des textures, des matières et des formes en interactions avec l’ombre, la lumière et les couleurs. Selon les matériaux utilisés, ma production varie entre auto-production artisanale et collaborations, me permettant d’aboutir à des créations souvent décrites comme des objets d’art fonctionnels fragiles et éphémères. (Projets produits localement à partir de matériaux ré-exploités et dans un souci écologique.)

Cette conversation a été enregistrée en Lab Place, Oust le 2 décembre 2020 à 13h00.

Extraits de la conversation

A la fin du 1er confinement “je venais de finir ce stage et c’était le bon moment pour moi de me poser des questions sur la suite, sur ce que je voulais faire. J’ai pu prendre le temps de me poser toutes ces questions, j’ai pu prendre le temps de me remettre à dessiner, j’ai aussi pris le temps de faire des projets.”

Sur le premier confinement “J’en garde un bon souvenir. Parce que ça m’a permis de recréer des liens avec ma sœur. Enfin de créer plus de liens avec ma sœur vu qu’on se voyait pas souvent, ça c’était vraiment top.”

“Je faisais avec ce qu’il y avait autour de moi, je consommais moins.”

“Pendant le premier confinement avec ma sœur, on a pris un rythme quotidien qui était très agréable. On se réveillait tranquillement, on faisait ce qu’on avait à faire, on mangeait à midi toutes les deux ensemble. Le soir on regardait un épisode. On se faisait des séances de muscu certains jours. On avait créé notre vie dans son studio. C’était très très agréable.”

“Ma sœur donne des cours de yoga en ligne, je m’efforce de les suivre deux fois par semaine, et ça ça vient du rythme qu’on a eu pendant le premier confinement.”

“Je suis plutôt quelqu’un qui veut tout contrôler, tout faire bien comme j’avais prévu. La dessus les deux confinement ont bien chamboulé mes habitudes. ça m’amène à me laisser un peu plus aller. C’est un point positif, car je pense qu’il faut arriver à se laisser aller un peu tous les jours pour avancer à tâtons.”